Catégorie : Nouvelles

« Non protégée » ou « sans condom » : mettre à niveau notre terminologie du VIH

Par James Wiltonphoto-of-James-Wilton

Comment appelle-t-on une relation sexuelle où l’on n’utilise pas de condom? Diriez-vous « non protégée »?

Il y a quelques années seulement, vous auriez eu raison. Mais un consensus grandissant parmi les experts de la prévention du VIH tend à s’écarter de cette terminologie au profit d’une expression plus exacte et plus simple : « relation sexuelle sans condom ».

Pourquoi? Notre compréhension de la transmission et de la prévention du VIH a évolué considérablement, depuis une décennie, et des expressions et mots nouveaux sont apparus, comme « prophylaxie pré- et post-exposition » (PrEP ou PPrE et PPE), « charge virale indétectable » et « traitement comme outil de prévention ».

Briser la glace dans le nord du Manitoba

Par Melissa Egan

megan-blog1 À Thompson, au Manitoba, il fait froid. La neige craque sous nos pas et les routes sont presque entièrement recouvertes de glace pure; ici, tout le monde conduit une camionnette. Je m’y suis rendue pour offrir une formation de trois jours en compagnie de Gina McKay du Centre de ressources en éducation sexuelle et de Carrie Pockett de Play it Safer Network. À l’aide de quelques ressources d’Adele Sweeny du Conseil tribal de Keewatin, nous passerons du temps avec 25 personnes de 16 communautés de Premières nations de la région.

Le travail du sexe au Canada

Par Natasha Potvin

n-potvinAvant toute chose, j’aimerais prendre le temps de vous donner la définition du terme « travail du sexe » pour qu’on puisse être sur la même longueur d’onde. On peut le définir comme un échange sexuel contre rémunération ou autres biens QUAND les parties sont consentantes et qu’il y a négociation des détails de la transaction. Cette définition s’applique autant aux femmes, hommes et personnes trans qui exercent dans l’industrie du sexe.

En décembre 2014, le gouvernement conservateur a mis en vigueur une nouvelle législation anti-prostitution inspirée du modèle nordique : la C-36 ou Loi sur la protection des collectivités et des personnes victimes d’exploitation. Cette loi ne fait pas l’unanimité.  Au contraire, les groupes de défenses des droits des travailleuse(-eur)s du sexe de partout dans le monde s’entendent pour dire que cette loi compromet le droit à la sécurité, à la santé, qu’elle rend encore plus vulnérable et dégrade la dignité.

Guérie de l’hépatite C, mais une vie qui en est toujours influencée

Par Hermione Jefferishermione-jefferis-web

Que se passe-t-il quand une grande partie de votre vie est bâtie en fonction d’une situation ou d’une identité particulière et qu’un jour cette identité change?

En 1993, alors que j’étais hospitalisée après la naissance de ma fille, j’ai reçu un diagnostic d’hépatite C. Il y a trois ans, j’ai suivi un traitement à base de ribavirine et d’interféron pégylé et je me suis débarrassée du virus. C’est vraiment bien de ne plus avoir à vivre avec le virus après l’avoir eu pendant plus de 25 ans, mais c’est tout de même un peu bizarre.

Trois façons de mieux penser les discriminations liées au VIH dans le milieu de la santé

Par Gabriel Girard

Gabriel-Girard-690x447Les études sur la stigmatisation des personnes séropositives dans les soins de santé sont nombreuses. Mais peu d’entre elles se sont réellement intéressées aux dimensions structurelles du problème. C’est ce constat qui a orienté la recherche menée par Marilou Gagnon, professeure à l’Université d’Ottawa. L’étude s’appuie sur 21 entrevues, avec 15 hommes et 6 femmes vivant avec le VIH au Québec.