Author: admin

Cinq façons de soutenir les efforts d’élimination de l’hépatite C au Canada

En juin dernier, CATIE et le Réseau Canadien sur l’Hépatite C (CanHepC) ont organisé conjointement un webinaire sur le maintien de la réponse à l’hépatite C avant et après la pandémie de la nouvelle maladie à coronavirus (COVID-19). Nous avons invité les chefs de file du domaine de l’hépatite C à explorer non seulement les difficultés que la pandémie a créées dans les efforts d’élimination de l’hépatite C, mais aussi les possibilités dont on pourrait tirer parti. Voici cinq façons de procéder :

Pour en savoir plus...

Le top 10 des nouvelles de 2019 en matière de VIH et d’hépatite C

En 2019, nous avons assisté à des avancées importantes dans la prévention, le diagnostic et le traitement du VIH et de l’hépatite C. Nous avons participé au lancement d’un modèle directeur pour l’élimination de l’hépatite C au Canada, et nous avons été témoins d’innovations dans les approches de prévention et de dépistage du VIH, d’une augmentation des cas de guérison de l’hépatite C, et du « patient de Londres », la deuxième personne chez qui on a rapporté la rémission d’une infection par le VIH après l’arrêt du traitement antirétroviral. Nous avons également essuyé des revers. Nous continuons d’être confrontés à une crise dévastatrice de surdoses d’opioïdes causée par la contamination de drogues, qui a coûté la vie à plus de 2 000 Canadiens au cours des six premiers mois de l’année seulement.

Pour en savoir plus...

INHSU 2019: Wholistic hepatitis C care, and the importance of care providers

Hundreds of clinicians, researchers and people with lived experience gathered in Montreal in September 2019 to highlight promising work in hepatitis C research and practice. The 8th International Conference on Hepatitis Care in Substance Users (INHSU 2019) showcased innovative models of care that support the delivery of hepatitis C treatment. A major theme emerging from this work was the need for wholistic* models of care, moving beyond hepatitis C treatment and toward the integration of services attending to the emotional, physical, mental and spiritual health needs of people who use drugs. Community involvement in development and delivery of wholistic models...

Pour en savoir plus...

Five factors that help improve relationships between supervised injection services and local police

Supervised injection services (SIS) provide safer spaces for people to inject drugs and help reduce the risk of overdose and behaviours linked to HIV and hepatitis C. Now more than ever, as Canada continues to experience an overdose crisis that took nearly 4,000 lives in 2017, people who use drugs need barrier-free access to these services. Policing practices – such as arresting people near harm reduction programs – can be major barriers to SIS attendance and operation. We recently completed a study focused on how to improve SIS-police relationships. For this research, we interviewed SIS managers, program coordinators and police...

Pour en savoir plus...

U=U and the overly-broad criminalization of HIV nondisclosure

By Nicholas Caivano and Sandra Ka Hon Chu People living with HIV in Canada have been charged with some of the most serious offences in the Criminal Code, even in cases of consensual sex where there was negligible or no risk of HIV transmission, no actual transmission and no intent to transmit. The Undetectable=Untransmittable (“U=U”) campaign is based on scientific research, including the ground-breaking PARTNER study, establishing that when a person living with HIV on treatment maintains an undetectable viral load for at least six months, the risk of transmitting the virus through sex is effectively non-existent. As advocates for...

Pour en savoir plus...

Travail du sexe des hommes et des personnes trans : décriminaliser et défaire les préjugés

par Jonathan Bacon Je me vois souvent contraint de commencer mes billets sur le travail du sexe en parlant du Grand Prix de F1 de Montréal. Chaque année, dans la foulée du Grand Prix – et particulièrement l’année dernière, en juin – les médias se font un plaisir, sinon un devoir, de prendre d’assaut ce qu’ils perçoivent comme une violente augmentation de l’exploitation sexuelle et de la traite des femmes dans le cadre de ces évènements sportifs. Cette médiatisation s’inscrit dans une approche abolitionniste aux effets néfastes, ceux-ci incluant une surveillance accrue, des arrestations plus fréquentes et des risques de...

Pour en savoir plus...