Catégorie : Nouvelles

La science de l’élaboration des programmes : Pour éliminer les conjectures dans la prévention

Par Zak Knowles

Photo of Zak KnowlesPour ceux et celles d’entre nous qui travaillons dans le domaine de la prévention du VIH et de l’hépatite C, l’émergence de nouvelles approches de prévention nous oblige de plus en plus à dépendre des données probantes pour prendre des décisions éclairées au sujet des meilleures stratégies à utiliser avec un client ou une communauté en particulier.

Partager et conquérir : Mettre en commun nos compétences en matière de programmation

Par Erica Lee

20150105-ericaleeIl y a quelque temps, CATIE souhaitait savoir ce qui se faisait au pays pour évaluer les besoins des fournisseurs de services de première ligne en matière de VIH et d’hépatite C ainsi que les besoins des utilisateurs de services. En tant que spécialiste de l’information (ou bibliothécaire) ici chez CATIE, on m’a demandé de localiser tout rapport que je pourrais trouver sur le sujet.

Mots clés :

Où le VIH frappe-t-il le plus durement?

Même si le VIH ne fait aucune distinction entre les personnes et peut affecter tout le monde, l’épidémie du VIH au Canada se concentre dans des populations clés — en raison à la fois de facteurs de risque biologiques et de déterminants sociaux de la santé.

Le VIH à travers le Canada

Alors que la Semaine de la sensibilisation au sida commence et à l’approche de la Journée mondiale du sida le lundi 1er décembre, les personnes et les organismes de partout au pays discutent du VIH ici et à l’étranger. Cette semaine, l’une des questions qui nous sera le plus souvent posée chez CATIE sera la suivante : « À quoi ressemble le VIH au Canada de nos jours? »

Mots clés :

Qu’allons-nous faire maintenant?

Par Laurie Edmistonledmiston_1

On m’a récemment invitée à prendre la parole à un événement organisé par Alex McClelland et Nicole Greenspan et qui s’intitulait : « Qu’allons-nous faire maintenant? Organismes de lutte contre le sida, bureaucratie et l’État ». L’événement avait pour but d’aborder un certain nombre de questions, dont :

  • Quelles sont les limites actuelles de la pratique communautaire fondée sur un engagement avec l’État?
  • Les organismes de lutte contre le sida d’aujourd’hui ont-ils des ressources et une structure adéquates pour remplir le rôle qu’ils sont appelés à jouer?
  • Ce rôle est-il suffisant pour aborder les défis actuels et émergents auxquels les communautés marginalisées font face en ce qui concerne le VIH?
  • Quelles répercussions auront les ressources limitées de l’État sur les activités de représentation des organismes de lutte contre le sida ou sur la participation de ces derniers aux changements sociaux et stratégiques?

Wow! On croirait entendre Foucault!

Mots clés :