Tag: Programmes sur l’hépatite C pour les personnes qui consomment des drogues

Cinq idées pour amplifier les services de lutte contre l’hépatite C au Canada

L’hépatite C peut être guérie. Les schémas thérapeutiques actuels sont très efficaces et faciles à suivre. Et ils présentent l’avantage supplémentaire de prévenir la transmission à d’autres personnes, ce qui permettra d’éliminer l’hépatite C au Canada. Cependant, pour bon nombre des personnes les plus marginalisées touchées par l’hépatite C au pays, notamment les utilisateurs de drogues, le traitement demeure hors de portée, ce qui est très déplorable. Les personnes les plus à risque sont aussi celles qui sont les plus souvent oubliées par les services de santé.

Pour en savoir plus...

Cinq idées pour améliorer la santé des utilisateurs de drogues au Canada

La prévention, le dépistage et le traitement de l’hépatite C s’inscrivent dans le contexte plus large de la santé des utilisateurs de drogues. Cette perspective plus englobante de l’hépatite C doit tenir compte des rapports entre la réduction des méfaits, la prévention des surdoses, les déterminants sociaux de la santé et les droits de la personne. Comment pouvons-nous mieux intégrer ces multiples éléments à notre travail? Pour le savoir, nous nous sommes réunis avec les principaux porte-parole mondiaux dans le domaine de l’hépatite C lors de la 8e International Conference on Hepatitis Care in Substance Users (INHSU 2019) à Montréal afin...

Pour en savoir plus...

« Se raccorder aux soins » au Canada

En 2018, j’ai eu l’occasion de passer du temps en Iran à dresser le profil d’un projet novateur de traitement de l’hépatite C pour les personnes qui consomment des drogues. En partenariat avec des chercheurs iraniens et australiens ainsi que des intervenants locaux, j’ai interviewé plusieurs chercheurs, cliniciens et patients afin de montrer comment on réussit à guérir l’hépatite C en dépit de la stigmatisation et d’autres obstacles. Mon travail de cinéaste australien m’a amené en bonne partie à raconter des histoires de changement social réalisé par des communautés des quatre coins de l’Asie, du Moyen-Orient et de l’Afrique. Les...

Pour en savoir plus...

Meeting people where they are is about much more than location: Delivering hepatitis C care and treatment to people who use drugs

Poverty, stigma and criminalization are chronic problems among people who use and inject drugs. But hepatitis C virus (HCV) is no longer such a problem, since it is usually cured by eight to 12 weeks of oral, direct-acting antivirals (DAAs). Delivering DAAs to people who use and inject drugs in the context of the chronic problems facing them is an opportunity to recognize and support the contribution of people with lived experience, and to build and strengthen systems and programs. These systems and programs must provide welcoming, respectful and safe spaces for people who use and inject drugs, as they...

Pour en savoir plus...

S’attaquer aux causes profondes de la crise des surdoses au Canada

Imaginez que 11 Canadiens soient empoisonnés chaque jour et que le taux de décès ne cesse de grimper chaque année. Imaginez que des hôpitaux partout au pays fassent face à une augmentation de 27 % des admissions pour traiter ces empoisonnements, et que les visites aux urgences grimpent de 73 % en Ontario seulement.

Pour en savoir plus...

Nothing for us, without us!

Despite the fact that harm reduction services and ideas are always started by people who use drugs, they are not always included in the design and delivery of these programs as they become more formalized, especially in healthcare settings and for medical issues related to drug use.

Pour en savoir plus...