Cinq recommandations clés pour améliorer la santé sexuelle et reproductive et les droits des femmes vivant avec le VIH

• 

Love Positive Women est un mouvement international qui nous invite à célébrer les femmes vivant avec le VIH dans le monde entier. Cet événement annuel nous offre l’occasion de poser des gestes de bienveillance à l’endroit des femmes séropositives dans notre communauté, tant en effectuant des actes privés qu’en faisant pression pour que des changements soient apportés aux systèmes.

Au Canada, près de 25 % de l’ensemble des personnes vivant avec le VIH sont des femmes. Et pourtant, les opinions, les priorités et les besoins particuliers des femmes ont été sous-représentés dans les discussions concernant le VIH à l’échelle nationale. Dans le domaine de la santé et des droits sexuels et reproductifs en particulier, les initiatives axées spécifiquement sur les femmes vivant avec le VIH sont rares. Love Positive Women nous invite à appuyer les femmes vivant avec le VIH en posant des gestes de bienveillance qui montrent que ces femmes sont aimées et valorisées. Dans l’esprit de ce mouvement, nous vous invitons à montrer aux femmes séropositives que vous vous souciez d’elles en vous joignant à cet effort collaboratif de lutte contre les inégalités et en soutenant la santé et les droits sexuels et reproductifs des femmes vivant avec le VIH au Canada.

En avril 2022, notre équipe interdisciplinaire de femmes vivant avec le VIH, de chercheur·euse·s, de défenseur·e·s des intérêts des communautés, de prestataires de soins cliniques et sociaux et de décideur·euse·s politiques a publié un document (en anglais seulement) intitulé Key recommendations for developing a national action plan to advance the sexual and reproductive health and rights of women living with HIV in Canada (Principales recommandations en vue de l’élaboration d’un plan d’action national visant à promouvoir la santé et les droits sexuels et reproductifs des femmes vivant avec le VIH au Canada). Cette publication est le fruit d’un travail de recherche et de consultation nationale qui a duré des années. Le document contient cinq recommandations essentielles en vue de la création d’environnements favorables à l’autodétermination, à la sécurité et à la capacité décisionnelle des femmes vivant avec le VIH. En s’engageant à suivre ces recommandations, le Canada peut faire preuve de leadership mondial dans la mise en œuvre des mesures préconisées par les Lignes directrices unifiées relatives à la santé et aux droits en matière de sexualité et de reproduction des femmes vivant avec le VIH de l’Organisation mondiale de la Santé, qui constituent le socle de cette étude.

Cinq recommandations clés pour améliorer la santé sexuelle et reproductive et les droits des femmes vivant avec le VIH au Canada

  1. Engager concrètement les femmes vivant avec le VIH dans la recherche, les politiques et les actions visant à faire avancer la santé et les droits sexuels et reproductifs par, avec et pour toutes les femmes vivant avec le VIH.
  2. Mettre les priorités, les paroles et les perspectives des femmes autochtones au centre de tous les efforts visant à faire avancer la santé et les droits sexuels et reproductifs des femmes vivant avec le VIH.
  3. Utiliser un vocabulaire et des terminologies qui sont activement déstigmatisants, inclusifs, et qui reflètent les forces et l’expérience des femmes vivant avec le VIH lorsque l’on aborde la santé et les droits sexuels et reproductifs des femmes vivant avec le VIH.
  4. Renforcer et étendre les initiatives de transfert des connaissances pour soutenir l’accès et l’assimilation d’informations actuelles sur la santé et les droits sexuels et reproductifs auprès de toute·s les intervenant·e·s concerné·e·s.
  5. Encourager les relations réciproques entre les preuves et l’action, de sorte que les actions en santé et droits sexuels et reproductifs soient guidées par les résultats de la recherche, et que la recherche soit guidée par ce qui est nécessaire pour des actions concrètes.

Que vous œuvriez dans le domaine de la recherche, de la défense d’intérêts communautaires, de l’intervention clinique, de la prestation de services sociaux, du financement ou de l’élaboration de politiques, vous avez un rôle à jouer dans cette affaire. Tout d’abord, nous vous invitons à réfléchir à la manière dont vous pouvez intégrer ces recommandations ou prôner leur mise en œuvre dans vos propres sphères d’influence. Cette invitation ne se limite pas aux services spécialisés dans le domaine du VIH, car les femmes vivant avec le VIH ont recours aux services de santé et aux services sociaux dans des cadres divers. Il incombe à tou·te·s les prestataires de veiller à la création de milieux qui favorisent activement la santé sexuelle et reproductive des femmes vivant avec le VIH.

Quelle que soit la manière dont vous abordez cette tâche, vous disposez de ressources qui vous aideront à mettre en œuvre ces recommandations. L’équipe de rédaction a créé un site Web consacré aux principales recommandations (en anglais seulement), qui comprend des outils de mise en œuvre et de défense des intérêts, tels qu’un guide pratique contenant des exemples de possibilités d’apprentissage et de meilleures pratiques correspondant à chaque recommandation, un jeu de diapositives à utiliser ou à adapter pour présenter les principales recommandations, et une note d’information à distribuer au sein de votre organisme. Une affiche d’une page énumérant les principales recommandations et comportant un champ à signer a également été créée. Vous pouvez l’imprimer et la placer dans votre espace de travail pour manifester votre engagement à mettre en œuvre les recommandations et à associer les femmes vivant avec le VIH à votre travail et aux services que vous offrez.

Enfin, vous pouvez signer et entériner les principales recommandations sur le site Web afin de manifester votre engagement à soutenir les femmes vivant avec le VIH et à convaincre les bailleurs de fonds et les décideur·euse·s politiques que la santé et les droits des femmes vivant avec le VIH sont une priorité nationale. En apposant votre signature, vous vous associerez à des organismes de tout le pays dans un mouvement visant à créer des environnements favorables.

C’est par le biais d’une action collective dirigée par les communautés et fondée sur des données probantes que nous créerons dans tout le Canada des environnements propices à l’amélioration concrète de la santé et des droits sexuels et reproductifs de toutes les femmes vivant avec le VIH. Ensemble, nous changerons les choses.

Zoë Osborne est coordonnatrice de la recherche communautaire à l’Université Simon Fraser et s’intéresse particulièrement à la santé et aux droits sexuels et reproductifs, ainsi qu’à l’équité des genres. Elle est titulaire d’une maîtrise en santé publique de l’Université Simon Fraser et d’un baccalauréat en biologie moléculaire et cellulaire de l’Université Harvard. Elle cherche à établir une alliance durable avec les femmes vivant avec le VIH.

Faisant honneur à ses prénoms traditionnels, The One the Eagles Watch Over, NoDe WenDa (Wolf Eyes) et Auntie des insulaires du détroit de Torres, l’Aînée Valerie Nicholson a des ancêtres mi’kmaqs, haïdas, roms et britanniques. L’Aînée Valerie est une guerrière autochtone spirituelle qui travaille comme guide pour les pairs auprès de la Positive Living Society of BC; elle a été présidente du conseil d’administration du Réseau canadien autochtone du sida, ou CAAN maintenant. Elle œuvre également dans le domaine de la recherche communautaire et encadre des jeunes vivant avec le VIH en tant que formatrice pour le Positive Leadership Development Institute. En tant que cochercheuse dans de nombreuses études, l’Aînée Valerie Nicholson veille à ce que la recherche soit correctement menée.

La Dre Angela Kaida est épidémiologiste et professeure à la Faculté des sciences de la santé de l’Université Simon Fraser où elle occupe la chaire de recherche du Canada sur les enjeux mondiaux du VIH et de la santé sexuelle et reproductive.

Partagez

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laissez un commentaire