The Canadian Consensus Statement. Sign it. Use it. I have and here’s why. | La Déclaration de consensus canadien. Appuyez-la. Utilisez-la. C’est ce que j’ai fait et voici pourquoi.

Le français suit

Glenn BetteridgeBy Glenn Betteridge

Many of you may have noticed the ebb and flow of the community-based HIV movement, influenced by medical and scientific breakthroughs, funder priorities, community activism and larger political, social and economic forces.  Throughout my 20-plus years in HIV community-based work and volunteering, I have tried to ground myself in a few bedrocks as a way of anchoring my work. The essential connection between health and human rights. The need for policies, programs and services grounded in evidence and lived experience. Recognition of the central role played by the social determinants of health. And a commitment to social justice and taking seriously the voices of those most affected.  That’s why I signed on to The Canadian Consensus Statement on the health and prevention benefits of HIV antiretroviral medications and HIV testing. The Consensus Statement uses these same foundations to ground a comprehensive, community-driven, holistic response to the HIV epidemic that combines HIV treatment and prevention, and health and human rights.

In 2014, when CATIE, PositiveLite.com and CTAC were responding to community needs by starting the Consensus Statement consultation process, it was a different time in some important ways. Treatment as Prevention was a source of controversy, driven by concerns that the rights of people living with HIV might be eroded by public health imperatives. The optimal clinical point in time for people living with HIV to start antiretrovirals was debatable. Many were not yet aware of the evidence of Truvada for HIV PrEP, and among those people in the know in the gay community there was heated and often-times stigmatizing debate. While too many people living with HIV were unaware of their status, we couldn’t always agree on the best way to increase HIV testing access and uptake.

Today, we find ourselves at a crucial moment in the HIV epidemic in Canada. Since 2014 we have witnessed significant scientific and medical advances, increased community awareness, understanding and agreement, and a change of federal government. But not everyone has benefited, or is benefitting equitably. Specific populations continue to be disproportionately affected by the HIV epidemic.  Marginalized people and communities throughout Canada continue to experience inequality that negatively impacts their access to health and social services. It’s clearer than ever that we need to focus on promoting people’s health and wellbeing by reducing the underlying social inequality and health inequities that put people at heightened risk of HIV, and that result in poor health outcomes for people living with, and at risk of, HIV.

The Canadian Consensus Statement—developed over a 20-month period through multiple rounds of in-person and electronic consultation with people throughout Canada—sets out fundamental principles, in the form of consensus statements.  These statements can guide our responses to the HIV epidemic as we move from what is known (evidence and experience) to what needs to be done (action in the form of policies, programs, services and community-focused research).

By signing on to the Canadian Consensus Statement—as an individual or on behalf of an organization—you voice your support for overarching commitments and principles like: taking action; choice and shared responsibility; inclusion and respect; social justice; health equity; and universal and affordable access to medications, health care and social services; GIPA and MEPA; and human-rights-based approaches grounded in Canadian and international law.  You will also be voicing your opposition to using Canadian criminal law against people living with HIV who are accused of HIV non-disclosure and exposure.

The Consensus Statement’s overarching principles and commitments are intended to be used by people involved in the HIV response in Canada to promote greater integration and innovation in policy and programs.  This will allow us to better support people throughout the continuum of HIV prevention and treatment, care and engagement.  The topic-specific consensus statements cover:

  • HIV counselling and testing;
  • HIV antiretroviral medications for people living with HIV; and
  • HIV antiretroviral medications for people who are HIV-negative (i.e., PEP and PrEP).

When you link to sign on, you will see the Canadian Consensus Statement and a background document – both written in plain language and designed with you and your work in mind.

I call on all consensus builders: Join me!  Please read and sign on to the Canadian Consensus Statement today. And please help spread the word.


La Déclaration de consensus canadien. Appuyez-la. Utilisez-la. C’est ce que j’ai fait et voici pourquoi.

Glenn BetteridgePar Glenn Betteridge

Plusieurs d’entre vous ont possiblement observé les fluctuations qui se produisent dans le mouvement communautaire, au gré des percées médicales et scientifiques, des priorités, du militantisme communautaire ainsi que des forces plus globales d’ordre politique, social et économique. Depuis plus de vingt ans que je travaille dans le milieu communautaire et y fais du bénévolat, je cherche à m’ancrer dans quelques fondements bien solides, pour donner une base stable à mon travail. Le lien essentiel entre la santé et les droits humains. La nécessité de fonder les politiques, programmes et services sur les données probantes et l’expérience vécue. De même que l’engagement à la justice sociale et une attention sérieuse aux voix des personnes les plus touchées. C’est pourquoi j’ai signé et appuyé la Déclaration de consensus canadien sur les bienfaits de santé et de prévention associés au dépistage du VIH et aux médicaments antirétroviraux contre le VIH. La Déclaration de consensus mise sur ces mêmes fondements afin de jeter les bases d’une réponse à l’épidémie du VIH qui soit exhaustive, holistique et dirigée par la communauté alliant le traitement et la prévention du VIH ainsi que la santé et les droits de la personne.

Depuis 2014 – lorsque CATIE, PositiveLite.com et CTAC, en réponse à des besoins des communautés, ont commencé un processus consultatif pour développer la Déclaration de consensus, les temps ont changé à certains égards importants. Le traitement comme outil de prévention était matière à controverse, au vu des craintes que les droits des personnes vivant avec le VIH puissent être érodés par des impératifs de santé publique. Le point clinique optimal de l’amorce du traitement antirétroviral pour les personnes vivant avec le VIH était contestable. Plusieurs personnes n’étaient pas encore au courant des données sur l’utilisation de Truvada pour la PrEP contre le VIH; et parmi les personnes qui étaient au courant, dans la communauté gaie, un débat vif et souvent ostracisant avait cours. En dépit du trop grand nombre de personnes vivant avec le VIH qui n’étaient pas au courant de leur infection, nous n’arrivions pas toujours à nous entendre sur le meilleur moyen d’accroître l’accès et le recours au dépistage.

Aujourd’hui, nous sommes à un moment crucial de l’épidémie du VIH au Canada. Depuis 2014, nous avons observé des progrès scientifiques et médicaux considérables, un accroissement de la sensibilisation de la communauté ainsi que de sa compréhension et de son unité, de même qu’un changement de gouvernement fédéral. Mais les bienfaits ne se sont pas concrétisés pour tout le monde, ou ne se manifestent pas de façon équitable. Des populations spécifiques sont encore affectées de façon disproportionnée par l’épidémie de VIH. Des personnes et communautés marginalisées, aux quatre coins du Canada, continuent de vivre des inégalités qui nuisent à leur accès aux services sociaux et de santé. Il est plus clair que jamais que nous devons concentrer nos efforts sur la promotion de la santé et du bien-être des personnes en réduisant les inégalités sociales sous-jacentes et les iniquités en matière de santé qui augmentent le degré de risque pour les personnes et qui conduisent à de mauvais résultats de santé pour celles qui vivent avec le VIH et celles qui sont à risque pour le VIH.

La Déclaration de consensus canadien – développée dans le cadre d’un processus de 20 mois comportant plusieurs tours de consultation électronique et en personne avec des gens de partout au pays – établit nos principes fondamentaux en présentant diverses déclarations de consensus. Celles-ci peuvent orienter nos réponses à l’épidémie du VIH, alors que nous passerons des éléments de connaissance (les données probantes et l’expérience) aux éléments d’action nécessaires (sous forme de politiques et de programmes, de services ainsi que de recherches communautaires).

En devenant signataire de la Déclaration de consensus canadien – à titre individuel ou au nom d’un organisme – vous exprimez votre appui à des engagements généraux et à des principes fondamentaux comme : l’action; le choix et la responsabilité partagée; l’inclusion et le respect; la justice sociale; l’équité en matière de santé; l’accès universel et abordable aux médicaments; soins de santé et services sociaux; l’implication accrue et la participation significative des personnes vivant avec le VIH/sida (principes GIPA et MEPA) ainsi que des approches fondées sur les droits humains garantis en droit canadien et en droit international. Vous exprimerez par la même occasion votre opposition à l’utilisation du droit criminel canadien à l’encontre des personnes vivant avec le VIH qui sont accusées de non-dévoilement du VIH ou d’exposition d’autrui à l’infection.

Les principes et engagements sous-jacents à la Déclaration de consensus sont destinés à être utilisés par les personnes qui prennent part à la réponse canadienne au VIH afin de promouvoir l’intégration et l’innovation accrues au chapitre des politiques et programmes. Ceci nous permettra de mieux soutenir les personnes, dans l’ensemble du continuum de la prévention, des traitements et des soins ainsi que de l’engagement en matière de VIH. Les déclarations de consensus sur des thèmes spécifiques couvrent :

  • le dépistage du VIH et le counseling;
  • les médicaments antirétroviraux pour les personnes vivant avec le VIH; et
  • les médicaments antirétroviraux pour des personnes qui sont séronégatives pour le VIH (c.-à-d. la PPE et la PrEP).

Sur le microsite permettant d’appuyer la Déclaration de consensus canadien, vous pourrez consulter le texte de celle-ci ainsi qu’un document d’information qui ont tous deux été rédigés en langage clair et conçus pour vous et votre travail.

J’invite tous les bâtisseurs de consensus à se joindre à moi! Veuillez lire et appuyer dès aujourd’hui la Déclaration de consensus canadien. Et SVP, faites circuler le message.

Indigenous Youth Leaders are Taking Action on HIV in their Communities!

How intimate partner violence affects women living with HIV

La clinique SABSA fait preuve de résilience et gagne sa lutte pour demeurer ouverte! | The SABSA clinic shows its resilience and wins its fight to stay open!

National survey reveals information habits of people living with HIV | Un sondage national révèle de l’information sur les habitudes des personnes vivant avec le VIH