Tag: Trans

La grave réalité des personnes trans en santé et l’importance de l’alliance thérapeutique

Par Florence Ashley

Je n’aime pas trop fréquenter les espaces médicaux. Pour moi, ce ne sont pas seulement des espaces essentiels à ma santé. Ce sont aussi des espaces d’exclusion et de traumatismes.

Combien de fois ai-je entendu parler de refus de soins chez des gens de mes communautés? Une migraine chronique est blâmée sur les hormones. Une plaie ouverte n’est pas pansée parce qu’on « n’a pas les connaissances pour traiter avec ce genre de personne. » Et que dire des questions déplacées, des mauvais noms sur les dossiers, ou encore de morinoms lus dans la salle d’attente, devant tout le monde?

Travail du sexe des hommes et des personnes trans : décriminaliser et défaire les préjugés

par Jonathan Bacon

photo prise par Damien Ligiardi

Je me vois souvent contraint de commencer mes billets sur le travail du sexe en parlant du Grand Prix de F1 de Montréal.

Chaque année, dans la foulée du Grand Prix – et particulièrement l’année dernière, en juin – les médias se font un plaisir, sinon un devoir, de prendre d’assaut ce qu’ils perçoivent comme une violente augmentation de l’exploitation sexuelle et de la traite des femmes dans le cadre de ces évènements sportifs. Cette médiatisation s’inscrit dans une approche abolitionniste aux effets néfastes, ceux-ci incluant une surveillance accrue, des arrestations plus fréquentes et des risques de déportation plus élevés pour les travailleuse(-eur)s du sexe.

3 things to keep in mind about trans (men’s) inclusion in HIV prevention research

AydenScheimBy Ayden Scheim

In response to mounting evidence of the prevention benefits of pre-exposure prophylaxis (PrEP) use by HIV-negative gay and bisexual men, a discussion recently emerged on social media about the perceived exclusion of trans men1 who have sex with men from PrEP research studies.

In fact, trans men participate in many HIV prevention research studies, whether or not they are identified as trans when results are reported. Some do not identify as trans, but rather as men of trans experience or transitioned men, and are happy to check the “male” box without qualification. Other studies have explicitly included trans men and allowed them to self-identify. Regardless, some were upset that when results were reported, PrEP effectiveness among trans men was not addressed. In response, a number of well-intentioned non-trans men voiced their support for greater inclusion of trans men in biomedical and other HIV prevention research. While these statements are a testament to the progress gay and bisexual men’s communities are making in embracing men of trans experience, I feel compelled to offer a reality check about the inclusion of trans men in HIV prevention research.