Mot clé : Traitement du VIH

Propager les bonnes nouvelles au sujet du traitement et de la prévention du VIH

Par Laurie Edmiston

ledmiston_1-239x300

De bonnes nouvelles? Il y en a plusieurs à signaler, à l’occasion de la Journée mondiale du sida de 2016.

La science du traitement et de la prévention du VIH a marqué des progrès inspirants pour les organismes qui offrent des services nécessaires aux personnes vivant avec le VIH et à celles qui sont à risque de le contracter.

Nous savons que l’amorce d’un traitement dès que possible après le diagnostic de l’infection offre des bienfaits de santé considérables pour les personnes vivant avec le VIH. Un traitement précoce et une bonne observance thérapeutique afin de maintenir une charge virale indétectable permettent à une personne séropositive de vivre longtemps et en santé. Une étude historique du nom de START (Strategic Timing of Antiretroviral Treatment/Choix stratégique du moment de commencer le traitement antirétroviral) a conclu que l’amorce immédiate du traitement, dès le moment du diagnostic d’infection à VIH, réduit considérablement le risque de maladie grave.

Are we doing enough to help people make the best treatment and prevention decisions?

By Bob Leahy

2015 03 30 - Bob LeahyIn an era where sometimes difficult, science-based decisions are routinely required of both positive and negative individuals− think when to start treatment, or the relative benefits of PrEP vs condoms− are we doing enough to steer people away from bad decisions?

First we need to acknowledge that even in a non-judgmental environment such as ours, some decisions just aren’t wise. Charlie Sheen and the allure of the goat’s milk cure proved that quite publicly. So did this Facebook commenter opining recently when to start treatment: “It’s best to wait until there is a patch, a spray or a cure.” In fact I suspect there is a fairly large faction (I call them “treatment denialists” ) who aren’t persuaded by START that early treatment works best. Or by PARTNER that it can all but eliminate the risk of transmission.