Catégorie : Nouvelles

In the eyes of Indigenous people: The link between colonialism and hepatitis C, and the need for historic trauma-informed care



by Sadeem Fayed and Dr. Alexandra King

Why do First Nations, Métis and Inuit in Canada carry such an unfair burden of hepatitis C in Canada? It is estimated that hepatitis C among Indigenous people is five-times higher than non-Indigenous Canadians. In particular, Indigenous women represent almost half of all hepatitis C cases in their communities, a much higher proportion than among the non-Indigenous Canadian population. Young Indigenous people (24 years and under) represent 70% to 80% of hepatitis C infections among people who inject drugs in Canada.

Le sexe, la consommation de drogues et la réduction des méfaits chez les gais : Il est temps d’agir

par Dane Griffiths

On pourrait considérer la réduction des méfaits et la prévention du VIH chez les hommes gais comme deux éléments historiques de notre réponse au VIH qui existent indépendamment l’un de l’autre depuis longtemps. Traditionnellement, la prévention du VIH chez les hommes gais mettait l’accent sur les risques sexuels, alors que la réduction des méfaits se concentrait sur les risques associés à la consommation de drogues injectables. Les deux approches ont évolué au fil des décennies, et certaines personnes pourraient soutenir que les pratiques sexuelles plus sécuritaires sont une forme de réduction des méfaits. Toutefois, en ce qui concerne la consommation de drogues, peu d’attention a été accordée à la réduction des méfaits dans le contexte de la santé sexuelle des hommes gais.

Comment la PrEP et la charge virale indétectable redéfinissent-elles les relations sociales des hommes gais et bisexuels?

par Gabriel Girard

Indétectable = Intransmissible, PrEP, Traitement comme prévention… Si ces approches font aujourd’hui consensus parmi les experts communautaires et scientifiques du VIH, leur appropriation par un plus large public reste encore incertaine. Dans la communauté gaie, ce nouveau contexte de la prévention suscite encore des résistances ou des questionnements : il suffit d’engager la conversation sur le sujet, en ligne ou dans un bar, pour s’en apercevoir!

Ending the epidemic for whom?

By Winston Husbands

Ending the HIV epidemic in Canada in five years seems like an ambitious goal, but it is now in fact a target being advocated by a group of public health and HIV advocates in a new document published by the Canadian Foundation for AIDS Research (CANFAR). I am one of the authors of that document, which acknowledges the necessity of addressing racism and structural violence. But, except for support from a couple co-authors, I am dispirited by the co-authors’ failure to be clear about the difference those systemic and structural issues make, to inspire determination in addressing them, and to illustrate what is at stake and what it means to address racism and structural disadvantage.