Catégorie : Nouvelles

Love Positive Women: why a fulfilling sexual life with HIV matters

By Allison Carter, Jessica Whitbread and Angela Kaida

« I went through a long period, seems like ancient history now, but I remember when I was first diagnosed, I felt so dirty. Like everything about me was, I suppose, unsafe and unclean and my blood was just full of crap. Just the whole thing was very internalized… For the most part now, I feel loveable. I feel good about myself. I just feel like I’ve still got a lot to offer and give and that I can be part of a strong, healthy relationship, despite the difficulties, I suppose. »
Anonymous quote by a woman living with HIV

Inclusion et respect – Apprécier le rôle que jouent les personnes vivant avec le VIH auprès des partenaires de recherche

Une bénévole de Victorian AIDS Council à une marche communautaire.

par Brent Allan, Laurel Sprague, Suzy Malhotra and Rebecca Matheson

Les partenariats que nous, personnes vivant avec le VIH, avons forgés avec les chercheurs sont un pilier qui a favorisé l’essor de la riposte au VIH. L’heure est venue de réitérer les principes de l’inclusion et du respect et de s’y réengager, dans la tenue des recherches qui touchent nos vies et la présentation de leurs résultats.

A step toward ending unjust HIV criminalization, with more to be done in 2018

by Nicholas Caivano

For people living with HIV and their allies, 2017 was a ground-breaking year. It culminated with both the federal and Ontario governments publicly recognizing the need to limit the over-criminalization of HIV in Canada. On World AIDS Day 2017, both acknowledged that criminal prosecution for alleged HIV non-disclosure is not warranted when a person living with HIV has a “suppressed viral load” (i.e., less than 200 copies of HIV/ml of blood) because such an individual poses no “realistic possibility” of transmitting the virus—the Supreme Court’s legal test for whether a duty to disclose exists.

Les médecins en chef du Canada l’affirment : Indétectable = Intransmissible

par Laurie Edmiston

C’est officiel! Le Gouvernement du Canada appuie I=I, la déclaration de consensus affirmant qu’une personne vivant avec le VIH ne transmet pas le virus par voie sexuelle si elle suit un traitement antirétroviral et maintient une charge virale indétectable (« indétectable = intransmissible »).

L’annonce a été faite le 30 novembre dans une déclaration collective de l’administratrice en chef de la santé publique du Canada et des médecins hygiénistes en chef de toutes les provinces et de tous les territoires du Canada.

Éliminer l’hépatite virale, c’est possible : Quatre leçons du Sommet mondial sur l’hépatite

par Melisa Dickie

Alors que le nombre de décès liés à de nombreuses maladies transmissibles poursuit son déclin dans le monde, les décès causés par l’hépatite virale dépassent aujourd’hui ceux de toutes les maladies infectieuses, y compris le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose. Les hépatites sont pourtant l’une des rares menaces à la santé mondiale pour lesquelles il existe des solutions faciles. Il existe des vaccins très efficaces contre les hépatites A et B; et des remèdes pour guérir de l’hépatite C. Ayant ces outils à notre disposition, pourquoi n’observons-nous pas d’impact sur l’épidémie?