Le site d’injection supervisée de l’organisme montréalais Dopamine : bientôt un an déjà

Par Yanick Paradis

Depuis plus de 10 ans que nous attendions ce moment : les sites d’injection supervisée (SIS) sont arrivés! Nous y voilà rendus! Ça fait bientôt un an que nous sommes ouverts. Mise en contexte : les SIS sont un projet régional qui est chapeauté par plusieurs structures. Quatre organismes communautaires, dont Dopamine, et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal sont dans le coup et assurent les ressources humaines nécessaires pour mettre en place un tel service. Ceci dit, Dopamine est un organisme en réduction des méfaits qui travaille en prévention VIH, VHC et autres ITSS dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve à Montréal depuis plus de 24 ans. Dopamine écoute, réfère et accompagne les gens au travers de leurs demandes. Les valeurs de l’organisme sont l’humanisme, la solidarité et la proximité. Le SIS offre une complémentarité à l’offre de service de soir, de 20 h à 1 h du matin, 7 jours sur 7.

La grave réalité des personnes trans en santé et l’importance de l’alliance thérapeutique

Par Florence Ashley

Je n’aime pas trop fréquenter les espaces médicaux. Pour moi, ce ne sont pas seulement des espaces essentiels à ma santé. Ce sont aussi des espaces d’exclusion et de traumatismes.

Combien de fois ai-je entendu parler de refus de soins chez des gens de mes communautés? Une migraine chronique est blâmée sur les hormones. Une plaie ouverte n’est pas pansée parce qu’on « n’a pas les connaissances pour traiter avec ce genre de personne. » Et que dire des questions déplacées, des mauvais noms sur les dossiers, ou encore de morinoms lus dans la salle d’attente, devant tout le monde?

HIV and life insurance: A welcome change but questions remain

By Wendy Porch and Jeff Potts

Historically, people living with HIV in Canada have been excluded from access to life insurance. In recent years, however, both Manulife and Sun Life have started accepting applications from people living with HIV, now that HIV is widely recognized as a manageable chronic illness. Nevertheless, this significant change in policy is not well-known within the HIV sector. How can we change that and how can we facilitate access to life insurance for people living with HIV?

With these two questions in mind, we at Realize and the Canadian Positive People Network (CPPN) surveyed our members and the insurance sector to gain clarity from both sides as to what the underlying issues might be. We found out that life insurance is something that people living with HIV think about today, but few folks know that it’s an option. And, for the few people living with HIV who are aware that Manulife and Sun Life are offering life insurance options, many people wondered what is offered and were curious about where to go for more information or to apply. Some wanted to know what the “catch” might be.

PositiveLite.com: It’s gone, so what next?

by Bob Leahy

The PositiveLite.com team (from left to right): Rob Olver, Wayne Bristow, John McCullagh and Bob Leahy

It’s not  surprising that PositiveLite.com —what we called Canada’s online HIV magazine but it was, I’d argue, so much more —came to an end on March 31. It had been going for nine years.

It was a unique model run by people living with HV for people living with HIV. Most people thought we had big offices; in fact, we operated out of our own homes. We were independent in all senses of the word.

Tirer des leçons de la situation d’urgence créée par le VIH en Saskatchewan

Par Susanne Nicolay

Depuis 2009, la Saskatchewan figure en tête des provinces canadiennes ayant le taux le plus élevé de nouvelles infections au VIH et la plus importante proportion de personnes vivant avec le VIH. L’épidémie de VIH dans cette province est unique par rapport aux autres juridictions du Canada, car plus des trois quarts de nos nouvelles infections surviennent chez les personnes qui utilisent des drogues injectables (la moyenne canadienne se situe sous la barre des 14 %).